30072011

006.jpg

L’on devient qui l’on est par imitation, et l’on imite celui que l’on aime et l’on aime car en soi se trouve le secret désir d’être aimé par celui que l’on imite. Si ce désir trouve réponse nous devenons un temple ou brule un feu vivifiant et éternel. Si le désir ne trouve pas, nous devenons l’enfer. Je me rase tous les jours mais j’ai appris ce geste chez le coiffeur quand j’étais déjà un adulte.




8012010

004.jpg

J’étais assis en silence au bord d’une rivière là-bas en kabylie. L’eau s’écoulait dans un flot turbulent brouillon et sonore. Il vennait de pleuvoir longtemps, la rivière débordait. La turbulence de l’eau et le bruit incessant me firent prendre conscience de la vie en moi, de ma vie, du temps qui ne s’écoule que s’il est empli, non des mes agitations habituelles ni de mes passions destructices,  mais de vie foisonnante.

 




29122009

2a3bd9165ce611de998c2c759a106a811.jpg

Lui aurait voulu être un artiste,  moi j’aurais voulu être iranien




4122009

27749778954cc738ca761.jpg

Il ya environ onze siècles, Ibn Hazm El Andaloussi se plaignait du peu de cas dont faisaient preuve ses contemporains au sujet de ses idées. Ainsi écrivit-il : «  J’ai lu dans l’évangile que nul n’est prophète en son pays. Je vois bien que cela est vrai … ». Cet homme illustre, fondateur du dahirisme rigoureux, prônant la lecture au pied de la lettre du texte sacré du Coran, ne savait pas que toute personne qui lirait la bible serait vouée aux flammes éternelles de l’enfer ? C’est en tout cas ce que m’a affirmé, il y a quelque semaines un éminent théologien dont la piété et l’étendu de la science ne font pour moi aucun doute !

Pardonnez, Seigneur, à cet Ibn Hazm ;  il ne savait pas ce qu’il faisait ! En plus de la bible ce bougre lisait Aristote dans le texte et dans la langue d’origine !

Et que dire de son  » Collier de la Colombe » ?!!!




1102009

Il m’a appelé affolé  » Mes frères ont lu un texto que j’ai oublié d’effacer dans mon téléphone… ». Je me rends compte combien cet affolement m’est familier. J’ai débuté ma vie avec cela même qui l’a affolé. On a lu mes lettres, on a su , j’en meurre encore dans leurs regards.




22032009

Prière du Rabbi Levi Weiman-Kelman pour les enfants de Ghaza

Seigneur, qui est le Créateur de tous les enfants,
Entends notre prière en ce jour de malédiction.

Dieu qu’on appelle « béni », tourne ton visage vers ceux-là, les enfants de Ghaza.
Qu’ils puissent expérimenter Tes bénédictions et Ta protection.
Qu’ils connaissent la lumière et la chaleur, là où il n’y a qu’obscurité et fumée et
un froid qui coupe et blesse la peau.

Le Tout-Puissant, qui sait faire des exceptions, ce qu’on appelle des miracles, fais une exception pour les enfants de Ghaza.
Sois pour eux comme un bouclier qui les protège de nous et des leurs.
Épargne-les. Guéris-les. Fais qu’ils demeurent en sécurité.
Délivre-les de la faim et de l’horreur, de la furie et du chagrin.
Délivre-les de nous-mêmes, et des leurs.

Restaure-leur l’enfance qui leur est volée,
leur droit de vivre qui est un goût du ciel
Rappelle-nous, Ô Seigneur, l’enfant Ismaël,
qui est le père de tous les enfants de Ghaza.

Comme l’enfant Ismaël était abandonné sans eau et comme mort dans le désert
de Beersheba, dépourvu de tout espoir, à tel point que sa propre mère ne pouvait
regarder sa vie qui s’épuisait, sois ce Seigneur, le Dieu de notre frère Ismaël,
qui entendit son cri et envoya son ange pour réconforter sa mère Hagar.

Sois ce Seigneur qui était avec Ismaël en ce jour, et tous les jours qui suivirent.
Sois ce Dieu, le Tout-Miséricordieux.qui en ce jour, ouvrit les yeux d’Hagar et
lui montra le puits, pour qu’elle puisse donner au petit garçon Ismaël de l’eau à
boire et sauver sa vie.
Allah, que nous appelons Élohim, qui donne la vie, qui sait la valeur et la fragilité
de chaque vie, envoie à ces enfants Tes anges. Sauve-les, les enfants de ce lieu,
Ghaza. Ghaza si belle et si misérable.
En ce jour, quand la trépidation, la rage et le deuil, que nous appelons guerre,
saisit nos coeurs et les remplit de cicatrices, nous t’invoquons, Toi, Seigneur,
dont le nom est Paix.

Bénis ces enfants, garde-les du mal.
Tourne Ton visage vers eux, Ô Seigneur,
Montre-leur, comme pour la première fois,
Lumière, bonté et Ta surabondante générosité.

Regarde-les, Ô Seigneur, permets qu’ils voient Ton visage.
Et, comme si c’était pour la première fois, accorde-leur la paix.

de la communauté Kol HaNeshama




12022009

mahmooddarwish1.jpg

Ceci est un poeme de Darwish ; Ghaza
Voici la traduction qui n’engage que moi, des premières lignes de ce texte magnifique;
حيط خاصرتها بالألغام .. وتنفجر .. لا هو موت .. ولا هو انتحار
انه أسلوب غـزة في إعلان جدارتها بالحياة
Elle s’entoure de mines et s’explose
ce n’est pas la mort pas plus qu’un suicide !
c’est juste Ghaza, l’art qu’elle a d’hurler son aptitude à vivre

منذ أربع سنوات ولحم غـزة يتطاير شظايا قذائف
لا هو سحر ولا هو أعجوبة ، انه سلاح غـزة في الدفاع عن بقائها
Voila quatre années que la chaire déchiquetée de Ghaza, comme les débris d’un obus, s’envole
ce n’est ni de la magie ni un miracle
c’est juste Ghaza et l’arme de Ghaza pour defendre sa presence …

ومنذ أربع سنوات والعدو مبتهج بأحلامه .. مفتون بمغازلة الزمن .. إلا في غـزة لأن غـزة بعيدة عن أقاربها ولصيقة بالأعداء .. لأن غـزة جزيرة كلما انفجرت وهي لا تكف
عن الإنفجار خدشت وجه العدو وكسرت أحلامه وصدته عن الرضا بالزمن

Depuis quatre années l’ennemi est joyeux de ses rêves, enivré séduisant le temps partout ou il est sauf à Ghaza
car Ghaza est loin des siens, unie aux ennemies
car Ghaza est une ile
à chacune de ses explosions
et Ghaza ne cesse d’exploser
Ghaza griffe le visage de l’ennemie
détruit ses rêves
et l’empeche de jouire du temps …..




Comment fut inventé le peuple juif

18012009

Un article passionnant  dont voici le lien : http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205

Ce texte, rigoureux travail  de déconstruction, écrit de Shlomo Sand historien  et professeur à l’université de Tel Aviv traite de l’invention du peuple juif.

Il a fait l’objet d’un très vif débat dans le monde.

Cet article a été suivi par la publication en septembre 2008 d’un livre aux édidtions Fayard qui porte le même titre.

9977231248282.jpg

 

 




L’amour n’est pas aimé

14012009

Cette horreur ne veut pas s’arrêter !

Comment  j’expliquerai à Dieu que des hommes ont massacré des enfants ?

Seigneur ne me compte pas parmi ceux qui n’ont rien dit,

Seigneur ne me compte pas parmi ceux dont le coeur n ‘a pas saigné,

Seigneur ne me compte pas parmi ceux dont la raison a cherché à justifier que des hommes comme moi aient voulu ensanglanter Ta Face !




6012009

 

 

 

 

Silence !!! à Ghaza on tue !!! 

 







jtmkiss |
In a World... |
tijant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | perleeeeeee
| This secret place
| my simple life